Port Autonome de Dakar : 73% des conteneurs repartent vides

Port Autonome de Dakar : 73% des conteneurs repartent vides

Le Sénégal a fort à faire pour rééquilibrer, voire inverser sa balance commerciale largement déficitaire. Comme l’atteste le Directeur général du Port autonome de Dakar (Pad), Aboubacar Sadikh Bèye,  les statistiques montrent que «73% des conteneurs qui arrivent au Pad repartent vides ». Suffisant pour montrer combien est important et urgent d’inverser la tendance pour plus de compétitivité.

Le Dg du Port co-animait, mardi 19 juillet, à Dakar un panel portant sur le thème : « Vision du Sénégal, hub industriel et logistique à l’horizon 2035 ». Un des cinq panels qui se tiennent dans le cadre d’un Forum des acteurs portuaires et du secteur privé sur deux jours pour l’élaboration d’une stratégie nationale maritime et portuaire. «  En clair, c’est dire que nous devons changer de paradigme. Et ce, en passant de manutention portuaire (opérations de chargement et de déchargement des navires marchands dans les ports de commerce), en zone industrialo-portuaire (espace littoral associant des fonctions industrielles et portuaires) », préconise-t-il.

Le Dg du Pad a, dans sa communication, conforté le Président de l’Union nationale des Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture du Sénégal (Unccias), Serigne Mboup,  qui, dans son allocution, semble justifier la non compétitivité des économies de l’Uemoa par l’absence de logistique à même de booster l’activité économique. Pour l’acteur économique, en plus de la bonne stabilité monétaire que nous avons, « il faut passer de l’activité purement portuaire à une logistique maritime et portuaire. Laquelle logistique nous permettra d’ouvrir le Sénégal à l’Afrique et de l’insérer davantage dans les chaines de valeur mondiales ».