Crédit hôtelier et touristique : ce que les acteurs du pôle Sine-Saloum ont encaissé

Crédit hôtelier et touristique : ce que les acteurs du pôle Sine-Saloum ont encaissé

Les acteurs du pôle touristique Sine-Saloum affectés par la Covid-19 peuvent regarder l'avenir avec un peu plus de sérénité. Fixé initialement à 119 millions FCFA, le montant à eux alloué est maintenant de 276 millions. C’est ce qu’a déclaré mardi, à l’APS, le coordonnateur de cette zone touristique, Jean-Pierre Ndecky.
Ces « prêts » leur sont accordés dans le cadre du crédit hôtelier et touristique (CHT) qui prévoit 500 millions de francs CFA pour le pôle centre du tourisme sénégalais, selon M. Ndecky. « Le pôle Sine-Saloum n’a absorbé qu’un peu plus de la moitié du financement prévu pour lui, en présentant 31 demandes de prêt », a-t-il dit à la presse locale. Non sans inviter les acteurs touristiques concernés à déposer leur demande de prêt, pour bénéficier des fonds remboursables sur une durée de dix ans. 
Pour Jean-Pierre Ndecky, « les acteurs doivent inclure dans leur dossier les pièces justificatives de leurs charges de roulement ou de fonctionnement, pour bénéficier des financements ».
« Justifier les charges de roulement, c’est apporter les pièces justificatives de paiement des salaires aux employés, des factures d’eau, d’électricité, de téléphone, ou encore d’autres charges fixes », explique-t-il. Avant d’exhorter les professionnels du tourisme du Sine-Saloum à absorber les 8% du CHT prévus pour eux. D’autant plus que le crédit hôtelier et touristique, de 15 milliards de francs CFA, a été porté à 46 milliards par l’Etat en raison de la pandémie de Covid-19.