Consommer local : pourquoi l’élaboration d’ une stratégie nationale de promotion est capitale

Consommer local : pourquoi l’élaboration d’ une stratégie nationale de promotion est capitale

Le directeur de l’horticulture, Macoumba Diouf, a suggéré, mardi, à Dakar, qu’une stratégie nationale de promotion du consommer local soit élaborée et mise en œuvre par l’Etat et ses partenaires. « On devrait arriver à une stratégie nationale déclinée en programmes et projets remis à l’Etat et à des partenaires, afin qu’ils puissent la mettre en œuvre au quotidien, dans le but de pousser les Sénégalais à consommer des produits locaux », a-t-il proposé, selon l’APS.

M. Diouf a fait cette intervention dans le cadre d’une rencontre organisée par le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, à l’occasion d’une série d’activités prévues pendant un mois pour promouvoir le consommer local au Sénégal.

« Le consommer local, levier de souveraineté alimentaire : contribution des productions agricoles » est le thème de cette manifestation qui a enregistré la participation du directeur des Petites et moyennes entreprises (PME), Seydina Ndiaye, de celui des industries animales, Abdou Aziz Koumé, et de la diététicienne et nutritionniste Bineta Cheikh Thiam.

Macoumba Diouf a suggéré la promotion de la culture du consommer local au Sénégal, par le biais d’une stratégie nationale. « A travers cette stratégie nationale, le consommer local ne sera plus un effet de mode ou un slogan. Il s’agira de faire en sorte que cette expression devienne une réalité », a expliqué le directeur de l’horticulture.

Encourager la consommation des produits fabriqués au Sénégal contribue à la souveraineté alimentaire et nutritionnelle du pays, à l’‘’autonomisation’’ des femmes et à la création d’emplois, selon M. Diouf.

Pour Seydina Ndiaye, « il ne s’agit pas de parler du consommer local juste pour un mois, mais de mettre en place une stratégie nationale qui va se traduire par des programmes structurants, qui sera intégrée au PAP2A ». Le PAP2A est le programme avec lequel le gouvernement veut sortir l’économie sénégalaise des difficultés engendrées par la pandémie de Covid-19.

« Le consommer local doit (…) permettre de tirer la croissance économique », a souligné M. Ndiaye, avant d’ajouter que le fait de « consommer des produits locaux revient à encourager les femmes à entreprendre et à transformer les ressources locales ».

Selon lui, la consommation des produits de fabrication locale commence à susciter un « engouement populaire » chez les populations.

« Si nous continuons ainsi, nous allons tirer le pays vers la sécurité nutritionnelle, car c’est avec la transformation des ressources que nous allons réussir à mettre à la disposition des consommateurs (…) des produits nécessaires pour les garder en bonne santé », a assuré le directeur des PME.