Comment faire son compost quand on vit en ville ?

Comment faire son compost quand on vit en ville ?

Habiter en milieu urbain et/ou en appartement n’empêche pas de pouvoir composter ses déchets organiques. De nouvelles solutions existent pour faciliter ce geste écologique et naturel. Voici plusieurs façons d’associer rythme de vie citadin et esprit responsable quotidien !
Faire du compost traditionnel : il peut être désolant de jeter ses épluchures de fruits et légumes et autres déchets organiques au milieu des ordures quotidiennes quand on sait premièrement qu’ils représentent près de 30% du contenu de nos poubelles, deuxièmement, qu’ils peuvent donner un engrais de qualité. Mais quand on habite en ville, on se heurte vite aux inconvénients du manque de place (et des odeurs désagréables). Cela nécessite en effet d’avoir un balcon ou une terrasse, d’y fabriquer son compost dans un pot de fleurs et de remuer les déchets plusieurs fois par mois. Mais il existe désormais des solutions spécialement pensées pour ceux qui n’ont pas cette possibilité : les composteurs d’intérieur.
Pour débuter facilement : le Bokashi un composteur d’appartement
Cette solution de compostage indoor venant du Japon (où ce mot chantant signifie "matière organique fermentée") repose sur un processus sans oxygénation et permet d’obtenir un engrais liquide biologique. 
Comment ça marche ? Les micro-organismes (bactéries, levures, champignons) dégradent la matière organique via une fermentation. Il suffit de se procurer un composteur de cuisine et d’y introduire vos déchets quotidiennement - vous pourrez ajouter une cuillère de son de Bokashi, pour l’activation. Les avantages sont nombreux : facile, accessible, le Bokashi n’apporte pas d’odeurs, ne demande pas d’entretien, résiste au gel, et on peut le laisser sans problème quand on part en vacances. Vous pouvez obtenir en quelques jours de l’engrais parfait pour les plantes, et en quelques semaines un digestat qui, mélangé à la terre, permet de fabriquer son propre terreau. Et si vous produisez trop d’engrais liquide, vous pourrez,
(…) Lire la suite en cliquant sur :