Transformation digitale : ce qu’un partenariat entre CGLU Afrique et 01Talents Africa peut apporter

Transformation digitale : ce qu’un partenariat entre CGLU Afrique et 01Talents Africa peut apporter

Le développement socio-économique du continent sera local ou ne sera pas. Il sera également digital ou ne sera pas. Si cette double conviction était il y a encore 18 mois l’apanage de quelques acteurs, la pandémie de la COVID-19 a montré au monde que les collectivités locales et la transition digitale sont désormais une condition nécessaire au développement, à la cohésion et à la paix sociale.  C’est du moins ce que nous apprend un communiqué du CGLU parvenu à espacedev.

Pour ancrer durablement les collectivités locales africaines et le continent dans son ensemble dans le monde digital et réduire la fracture digitale qui s’est creusée au fil des années, l’organisation panafricaine des Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) et 01Talent Africa ont signé le 30 Mai 2021 un accord de coopération et de partenariat stratégique, innovant et ambitieux, reposant à la fois sur la puissance de l'éducation numérique et sur l’extraordinaire potentiel des talents de la jeunesse africaine.

Le partenariat CGLU Afrique – 01Talent vise, selon le communiqué, à former gratuitement et aux meilleurs standards mondiaux plus de 500 000 talents sur le continent sur les 10 prochaines années. Il apporte une réponse claire à la ressource la plus précieuse de l’Afrique, une jeunesse toujours plus importante, créative, dynamique et offre une promesse d’intégration sociale et économique via la création de zones d’Intelligence collective 01Talent Africa / CGLU Afrique : les Zones01.

Ainsi, la première Zone01 du continent sera inaugurée à Praia au Cap-Vert début 2022 et accueillera 300 jeunes talents du Cap-Vert et de 26 autres pays africains partenaires.  Ces talents seront, toujours selon le communiqué, sélectionnés « uniquement sur leur potentiel et leur motivation sans aucune forme de discrimination à l’entrée. Ils suivront un cursus innovant basé sur une pédagogie « peer to peer » (de pair à pair) et gamifiée qui s’appuie sur 01Edu, la plateforme d’apprentissage développée par Nicolas Sadirac et son équipe. La formation aux métiers de la programmation numérique et du code se fera sur 24 mois. A l’issue de cette période, les talents sélectionnés seront employés et rémunérés par Zone01 Cap-Vert, en partenariat avec les entreprises leader des réseaux locaux et internationaux de 01 Talent

Dans les 18 prochains mois, le partenariat CGLU Afrique / 01Talent Africa vise à mettre en place les 5 premières zones d’intelligence collectives régionales du continent : Afrique du Nord, Afrique de l’Ouest, Afrique Australe, Afrique de l’Est et Afrique Centrale. Le choix de leur localisation se fera sur la base du volontariat selon le principe du « premier arrivé, premier servi ».

“Les jeunes sont la force de l’Afrique. Il faut qu’ils en soient aussi la chance. Cela s’est révélé vrai face à la pandémie COVID-19. Cela est également vrai pour la conversion des institutions et des organisations au digital que la pandémie a contribué à populariser. Cette conversion donne aux jeunes de nouvelles possibilités d’emplois et d’exercice de leur créativité. Le partenariat entre CGLU Afrique et 01 Talent offre une opportunité unique aux collectivités territoriales d’Afrique de contribuer à la formation des jeunes dans le domaine du digital et d’accélérer leur entrée dans la culture du numérique ainsi que celle des entreprises opérant sur leurs territoires” déclare Jean Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général du Cités et Gouvernement Locaux Unis d'Afrique (CGLU Afrique).

Deror Sultan, CEO et cofondateur de 01 Talent ne dit pas autre chose. « La jeunesse est une priorité pour l’Afrique, son capital humain le plus précieux. Les moins de 25 ans représenteront plus de la moitié de la population africaine en 2050. En nous engageant dans ce partenariat avec CGLU Afrique, nous souhaitons leur redonner espoir et libérer leur potentiel créatif afin qu’ils contribuent à l’innovation et à la transformation digitale du continent africain », dit-il.