G5 SAHEL : les pays membres valident la feuille de route du programme Desert to Power

G5 SAHEL : les pays membres valident la feuille de route du programme Desert to Power

Les ministres en charge de l’Énergie du G5 Sahel valident la feuille de route régionale de l’initiative Desert to Power. Développé par la Banque africaine de développement (BAD), ce programme vise à fournir de l’énergie propre à 250 millions de Sahéliens au cours des neuf prochaines années.

L’initiative Desert to Power devrait désormais entrer pleinement dans sa phase de développement au Sahel. La feuille de route du programme vient d’être validée par les ministres en charge de l’Énergie du G5 Sahel. Il s’agit d’un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité, créé par cinq États du Sahel, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

La feuille de route de Desert to Power, élaborée par la Banque africaine de développement (BAD) identifie les grands projets qui permettront à ces cinq pays de mettre en commun leurs ressources afin de développer un réseau électrique stable et flexible, intégrant une grande production solaire au service de la sous-région. Elle vise également à exploiter les synergies pour mieux répondre aux préoccupations des pays du G5 Sahel en matière d’accès à l’électricité.

La densification des échanges d’électricité

La feuille de route régionale de l’initiative Desert to Power est structurée autour de quatre priorités, l’énergie solaire et le stockage à grande échelle, l’intégration des réseaux électriques des pays du G5 Sahel, la programmation pansahélienne hors réseau, et l’hybridation des centrales thermiques. « La feuille de route va largement faciliter la coordination des pays du G5 Sahel. Une approche qui permettra de réaliser des économies d’échelle dans la construction de parcs solaires régionaux et des interconnexions sous régionales », explique la BAD.

Selon l’institution financière panafricaine basée à Abidjan (en Côte d’Ivoire), en complément des feuilles de route nationale des pays membres, la feuille de route régionale contribuera à la densification des échanges entre les pays du G5 Sahel et donnera d’importantes perspectives aux acteurs privés et publics.

Pour mémoire, l’initiative « Desert to Power » est un partenariat qui couvre onze pays de la région du Sahel, le Burkina Faso, le Cameroun, la Gambie, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Sénégal et le Tchad. L’initiative vise à produire 10 000 MW d’énergie solaire d’ici à 2030 à travers la réalisation de projets sur les réseaux et hors réseaux afin d’alimenter 250 millions de personnes. Selon la BAD, l’initiative Desert to Power devrait faire du Sahel, la plus grande région de production d’énergie solaire dans le monde.

Source : BAD