Pêche : l’impact de la rareté du poisson noble à Soumbédioune

Pêche : l’impact de la rareté du poisson noble à Soumbédioune

Le poisson noble est devenu quasi introuvable en cette période d’hivernage à la plage de Soumbédioune, point de ralliement de nombreux mareyeurs et pêcheurs de Dakar. Résultat des courses, ces derniers sont lourdement affectés par cette situation à l’origine, disent-ils, d’un important manque à gagner.
"En cette période d’hivernage, nous avons d’énormes difficultés à trouver les poissons nobles. Il n’y a que de petits poissons en mer. Certains pécheurs sont même obligés de rester des jours sans pêcher", confie Tapha Sèye, un pêcheur, selon l’APS.
Il explique qu’il est très risqué d’aller pêcher en cette période d’hivernage où "la mer est souvent très agitée". "Récemment, a-t-il ajouté, des pêcheurs se sont perdus dans l’océan et on ne les a pas encore revus jusque-là".
Boubacar Gringue, lui aussi un pêcheur, abonde dans le même sens. "Nous vivons des moments très difficiles. Des fois, on n’a même pas de quoi acheter de l’essence pour une partie de pêche en mer", se désole-t-il.
Les mareyeurs ne sont pas en reste, eux qui sont fortement dépendants de l’activité de pêche.  Ils sont, toujours selon l’APS, très affectés par cette situation, obligés qu’ils sont de se rabattre sur des espèces dont ils ne tirent qu’un maigre profit. 
"Actuellement, peu de pêcheurs prennent le risque de partir pêcher. C’est la raison pour laquelle les poissons nobles sont introuvables. Nous sommes obligés d’acheter les petits poissons qui ne rapportent pas assez d’argent", entonnent Moustapha Sène, Fatou Dieng et Nogaye Faye. 
Selon eux, cette situation ne fait guère les affaires des acteurs de la pêche, qui doivent s’acquitter de lourdes charges : loyer, prêts bancaires, dépense quotidienne, entre autres.