Non, l’ignorance n’est pas une qualité

Nous voyons de plus en plus dans les médias audiovisuels des personnes glorifier l’ignorance par rapport à la connaissance. Fièrement, elles glorifient leur ignorance, en font l’atout de leur supposée réussite et clouent au pilori les personnes qui ont fait des études. Parmi ces adeptes de l’ignorance, certains vont jusqu’à remettre en cause la nécessité de l’école, des études longues, etc.

En fait face à la crise de mission de l’école, au nombre croissant de diplômés chômeurs et à la promotion de l’incompétence en cours depuis des années dans notre pays, les radios et télévisions offrent une tribune indue à des prosélytes de l’ignorance dans notre société, à des chantres de la pénombre et à des idéologues de la décadence.

En effet, dans un monde entièrement tourné vers la conquête de la connaissance, avec des pays qui ont des politiques offensives de chasse aux meilleurs cerveaux à travers le monde, une économie mondiale dont les champions tirent leurs immenses richesses de la connaissance, une amélioration constante du bien-être des populations tirée des conquêtes scientifiques et techniques, le spectacle stupéfiant de savants-ignorants que nous offrent nos radios et télévisions est catastrophique.

De plus, ce piteux spectacle est hautement destructeur des valeurs cardinales de notre société. C’est l’apologie de la fainéantise en opposition à l’effort dans le travail, c’est le plaidoyer des raccourcis illicites face à la voie difficile et toujours noble de la dignité. Enfin de compte, c’est l’accaparement de plus en plus prononcé des espaces médiatiques par des personnes qui charrient les anti valeurs et sapent les valeurs de progrès qui doivent mobiliser notre jeunesse vers la conquête des connaissances et des compétences pour accélérer la construction de notre pays.

L’école doit, sans aucun doute, être réformée. Elle doit être remise à l’endroit, dépoussiérée des scories de la colonisation, de son caractère scolastique et généraliste.

L’école doit intégrer nos langues maternelles, nos religions et nos meilleures valeurs de culture pour être le catalyseur de l’appropriation de la science, de la technologie et des métiers, pour être capable de forger une jeunesse sénégalaise compétente, patriote et fière de fondre son destin dans celui de son pays et de son Continent.

Le prosélytisme de l’ignorance de plus en plus présent dans nos médias est à l’antipode de l’évolution du monde. Il est un facteur de recul culturel et un encouragement à l’affaissement de nos sociétés.

Être passagèrement ignorant n’est pas un défaut, cela arrive à tout le monde !

Cependant promouvoir l’ignorance comme une qualité en opposition à la connaissance, l’incompétence face à la compétence est la voie la plus sûre de « refuser le développement », de valoriser les anti valeurs à la place des meilleures valeurs pour conquérir les différentes souverainetés indispensables au bien-être de nos populations.

L’ignorance est le pire obstacle à la renaissance africaine.

Glorifier l’ignorance et les ignorants, c’est simplement blasphémer.

Oui, l’ignorance ne peut pas être une qualité, aucun hymne à l’ignorance n’est acceptable, seules la connaissance et la compétence sont glorieuses.

Dakar, lundi 10 avril 2023

Prof Mary Teuw Niane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

More like this

La fiscalité environnementale devrait être en harmonie avec un...

La manière dont est exploitée notre fiscalité environnementale est lamentable. Mais pourquoi donc notre monde politique est-il...

Le monde ne peut se permettre de continuer à...

On trouvera, ci-après, les remarques du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, lors du débat de l’Assemblée...

9ème Forum international sur la finance islamique en Afrique...

En partenariat avec le gouvernement du Sénégal et la Banque Islamique de Développement, l’Institut Africain de Finance...