Audits de la direction de la solde : Rétablir la vérité

Dès notre prise de service à la Direction de la Solde, le 26 mars 2017, nous avons pris l’entière responsabilité d’effectuer un état des lieux en établissant une longue série d’audits :

– audit du système informatique de la Solde;

– audit des effectifs et de la paie;

– diagnostic des pratiques de corruption à la Direction de la Solde;

– audit du cadre juridique de la rémunération;

– audit organisationnel de la Direction;

– audit de la solde militaire et paramilitaire;

– audit des matricules de la Solde;

– audit des processus de gestion de la Solde;

– audit des cartes nationale d’identité;

– audit des check off des syndicats ;

– audit des mutuelles;

– audit des délais de paiement;

– audit des retenues salariales;

– audit de la fiscalité sur les salaires;

– modalités pratiques d’amélioration du système de rémunération des agents de l’Etat;

– étude de satisfaction des usagers de la Solde etc.

Au terme des premières conclusions, nous avions établi plusieurs rapports transmis au Directeur général du Budget et au Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan de l’époque mais il n’y a eu aucun retour.

Au contraire, le Directeur général du Budget m’avait suggéré d’arrêter les audits, pour ne pas rendre frileux le personnel, ce que j’ai catégoriquement refusé.

Après l’identification des personnes incriminées dans ces rapports, nous avons en rapport avec les services des ressources humaines procédé à leur mutation sans délai.

– Nous avons ensuite établi une vision : Renouveau de la Solde avec entre autres axes : l’assainissement et la fiabilisation du fichier de la Solde, la modernisation de la Solde, l’amélioration des conditions de travail etc.

– S’agissant de la fiabilisation de la Solde et sur la base d’une cartographie des risques réalisée, un plan d’audit mensuel de la masse salariale et un diagnostic avant chaque émission de salaires a été systématisé permettant d’identifier les anomalies et de les corriger;

Sur cette base, un plan de mise en œuvre des recommandations a été établi et régulièrement exécuté au regard du lourd héritage.

Toutefois, des résistances ont été régulièrement notées dans la mise en œuvre. Aussi, l’arrivée de la Cour des Comptes en juin 2019, pour le contrôle a-t-elle été un gros soulagement, pour faciliter la mise en œuvre des recommandations issues de ces audits, nous avons transmis l’ensemble des rapports à la Cour des Comptes qui les a quasiment tous intégré dans son rapport 2015-2018. Je me réjouis de ce rapport conscient, en effet, qu’avec la Cour des Comptes avec qui j’ai longtemps collaboré, la mise en œuvre des recommandations serait plus facile car ayant plus de force contraignante.

Au demeurant, nous avons entrepris la modernisation de la solde parallèlement à la lutte contre la corruption en mettant en place un système de services rendu aux usagers (e-solde, safy-sen réclamations, front office etc.).

Durant ce passage à la Solde, de nombreux ennemis ont surgi me faisant savoir que j’étais l’homme à abattre à tout prix.

C’est dont sans regret que j’ai quitté cette direction le 04 mai 2022 avec le sentiment du devoir accompli.

Je suggère aux autorités actuelles du Ministère des Finances et du Budget du Sénégal, de transmettre l’intégralité de ces audits que j’ai initié durant toutes ces années au Président de la République  et au Premier Ministre.

Je suggère à ceux qui sont derrière ces articles de journaux tentant de manipuler l’opinion, de montrer leur vrai visage et de décliner leurs vraies intentions, tenter de salir le travail effectué et la modernisation de la gestion de la Solde : vraisemblablement ces gens craignent mon retour dans l’appareil budgétaire ayant peur d’un nouveau cycle d’audits. De quoi ont-ils peur ? N’êtes vous pas des hommes au point de vous cacher derrière des articles enfantins commandités avec des morceaux choisis? Je comprends que cette mafia suçant le sang du Peuple a de fortes craintes pour son avenir. 

Pour briller, vous n’avez pas besoin de tenter à tout prix d’éteindre les lumières des autres. !!!

S’ils ne font pas la transmission sous les 48 heures, je ferai une conférence de presse inédite dans ce sens : Vous êtes tous avertis.

Charles Émile Abdou CISS

  1. Jub jubal Jubaanti. Tel est le sacerdoce. Il faut penser au bas peuple qui trime inlassablement et qui est loin d’ apercevoir le bout du tunnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

More like this

Rejets de demandes de visas Schengen : Ce que les...

L’Afrique et l’Asie ont dépensé 90% du coût global des refus de demandes de visas Schengen en...

Champ pétrolier Sangomar : Le premier baril de pétrole sort...

Woodside, opérateur de la coentreprise Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond (RSSD) annonce l'accomplissement en...

450 milliards levés sur le marché : succès mitigé

La mobilisation par l’Etat sénégalais de 450 milliards de Fcfa sur le marché international traduit un besoin...