Le développement durable en silos, ça ne fonctionne pas : choisir les approches territoriales

À six ans de leur échéance, les 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies sont encore loin d’être atteints. En cause notamment : une gouvernance trop sectorielle. Et s’il suffisait de changer de focale ? Depuis une dizaine d’année, le Cirad prône la perspective du territoire. Que ce soit pour la formulation de politiques ou la mise en œuvre de projets, les approches territoriales offrent une méthodologie concrète pour mettre en place une gouvernance multi-niveaux, multi-acteurs et multi-secteurs. Suivez le guide au travers d’un nouveau livre blanc.

Si les activités agricoles visent en premier lieu la sécurité alimentaire des populations, participent-elles aussi à la création d’emploi ou à la conservation de la faune et de la flore locale ? Les activités minières ne freinent-elles pas le développement des activités agricoles dans une région ? 

« Ces questions illustrent l’interdépendance qu’il existe entre les différentes activités menées au sein d’un même territoire, annonce Élodie Valette, géographe au Cirad et co-autrice du nouveau livre blanc du groupe « Pour une perspective territoriale du développement » (TP4D). Les approches territoriales servent à comprendre ces interactions et à établir, via des démarches participatives, des politiques adaptées aux réalités locales. L’objectif est que toutes les activités d’un territoire se développent sans se freiner entre elles, et ce de manière durable et juste ».

Les approches territoriales pensées en lien avec la spécificité des contextes fournissent un cadre solide pour l’analyse et la mise en œuvre d’interventions de développement. Elles articulent une diversité de secteurs et d’acteurs, et activent des processus de transformation économique, écologique et sociale, souvent complexes, dans chaque espace géographique.

De la mise en œuvre des approches territoriales

En 2019, le Cirad et de nombreux partenaires signaient déjà un premier livre blanc pour définir les principes fondateurs des approches territoriales. Parmi les partenaires de TP4D, on retrouve la FAO, l’OCDE, l’UNCDF, le NEPAD, la GIZ, le BMZ, l’AFD et la Commission européenne. Ces organisations partagent la conviction que les approches territoriales devraient être adoptées chaque fois que cela est possible, et qu’elles apportent une valeur ajoutée dans un contexte local donné.

Quatre ans après, le groupe publie un nouveau livre blanc, cette fois sur l’opérationnalisation des approches territoriales. Cet ouvrage clarifie les étapes et principes à suivre pour mettre en œuvre des approches territoriales efficaces.

« On dépasse les concepts et les définitions, abordés dans la première mouture de ce livre blanc, pour lister neuf recommandations qui facilitent la mise en œuvre des approches territoriales, détaille Élodie Valette. On montre par exemple que l’institutionnalisation de l’étape du diagnostic territorial est incontournable ou encore à quel point la prise en compte des dynamiques sociales et des déséquilibres de pouvoir est importante ».

Les politiques nationales, soutien clé

Pour formuler ces recommandations, …

(…) Pour lire la suite, cliquez sur : https://www.cirad.fr/les-actualites-du-cirad/actualites/2024/les-approches-territoriales-pour-atteindre-les-odd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

More like this

La fiscalité environnementale devrait être en harmonie avec un...

La manière dont est exploitée notre fiscalité environnementale est lamentable. Mais pourquoi donc notre monde politique est-il...

Le monde ne peut se permettre de continuer à...

On trouvera, ci-après, les remarques du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, lors du débat de l’Assemblée...

Condamnation du gouvernement suisse pour inaction climatique : Greenpeace Afrique...

La Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH)  a condamné la Suisse pour violation de la Convention...